Adieu l’cow-boy je t’aimais bien

Sur ma machine de travail d’abord, Woody cède la place à Sarge. Quelques différences notables entre les deux versions de la distribution Debian GNU/Linux.

Comme d’habitude, je profite d’un changement de machine pour installer la nouvelle debian.

Du côté de l’oeil d’abord: avec l’apport de Gtk2, voici venir les polices anti-aliasées. Impression un peu cotoneuse d’un écran dans un fin brouillard. Il est peut-être temps de passer au LCD? Les icones des volumes tels que les CD ou clé USB n’apparaissent plus que s’ils sont montés. J’ai envie d’ajouter enfin 🙂

Les icones de certains types de documents se personalisent toutes seule! Le coup du fichier image qui a une vignette comme icone, on connaissait déjà (MacOSX, par exemple, propose cette fonctionalité). Que les fichiers vidéos adoptent comme icone une vignette de la première image du film, ça c’est déjà impressionant, mais le coup du fichier texte dont l’icone représente le début des 3-4 premières lignes de texte: ça c’est fort! Pour l’exemple, cette copie d’écran.

Le système de paquetages debian reste bien le meilleur au monde, pas de doutes! Mais si je reste inconditionel de la ligne de commande pour un apt-get install vite-fait, le nouvel outil graphique, Synaptic (Dont voici quelques screenshots), est un must pour parfaire l’installation. Du côté des paquetage[1], c’est aussi l’escalade: de 12’000 sur woody, on est à 18’000 sur sarge: bonjour le choix, adieu l’embarras!

Les partitions sont de type ext3 journalisé, ce qui garanti un reboot rapide même en cas de plantage sur le gros disque de 120 gigas! Toujours dans les trucs ‘systèmes’, le vaillant lilo est remplacé par grub, bien plus flexible.

Au niveau moins positif, faire un screenshot d’une fenêtre nécessite de placer un lanceur dédié, gnome-panel-screenshot ne pouvant pas choisir entre écran complet et fenêtre une fois lancé. Un utilitaire que j’aimais beacoup, gtkdiff, n’est pas présent, pour cause de développement stoppé. Il y a bien mgdiff, mais l’interface (motif) est pas terrrible. Pire encore, il ne gère pas les lignes différentes de la même façon que gtkdiff. Quasi idem pour kdiff3 utilisant QT. Finalement xxdiff semble la moins pire des solutions.

Mais ces petites choses ne peuvent gâcher le plaisir: sarge est un nouvel exemple montrant que le logiciel libre peut faire un OS tout à fait fiable, complet et sécurisé. Je me réjouis d’acheter un nouvel ordinateur côté maison afin de l’y installer aussi!

Informations, Téléchargement installeur

Notes

[1] Non, je n’aime pas non plus ce mot, mais qu’utiliser à sa place?

A propos lolz

1 Commentaire

  1. Batiste · 17 novembre 2004

    Pour ma part j’ai découvert archlinux qui est une distrib sympa pour un desktop. Malheursement reservée au x86

    http://www.archlinux.org/