Un long dimanche de fiançailles

Jean-Pierre Jeunet revient, et il est content! Moi aussi du coup. Un film plus graphique encore que ne le fût « Amélie Poulain », bien que partant de faits autrement plus grave: les tranchées de la première guerre mondiale.

Une histoire d’amour et de volonté qui arrive à dépasser la guerre: Mathilde ne croit pas que son fiancé soit mort à la guerre et va faire tout ce qu’elle peut pour se convaincre qu’il a échapé à ce funeste destin.

Mêlant scènes de guerre et trouvailles visuelles, logique militaire et monde imaginaire cher au réalisateur, ce film est un véhicule servant à voyager dans l’humain, voire dans l’inhumain.

On retrouve donc Audrey Tautou, repartant dans une quête nouvelle, moins drôle que celle d’Amélie, mais tout autant touchante. Quelques petits hommages cinématographiques terminent la large palette offerte au spectateur.

Le site officiel

A propos lolz

1 Commentaire

  1. Butet André · 2 décembre 2004

    N’ayant pas du tout aimé Audrey Tautou dans " Amélie Poulain … " j’ai hésité longuement à voir c" long dimanche de fiançailles je n’ai aucun regret. Le film est absolument sublime, et relate véritablement ce qu’ils’y est passé. Mon grand-père paternel est revenu de cet enfer et m’a raconté … partiellement. Merci de cette vérité projetée à tous !!!
    Pouvez -vous me répondre : Il y a paraît-il un nommé Butet dans le générique. Est-ce vrai ? Qui est-il ? Vous pouvez me répondre à ma adresse mail ou transmettre/ Merci