New kids on the blog

Un nouveau jeu agite la blogosphère, essayons d’en résumer les règles.

Tout d’abord, il convient de remarquer que ce jeu se joue seul et non par équipe; même si un des buts est de faire grossir les rangs des fans du joueur (théorie des eux et des nous)

À l’abordage!

Tout d’abord, il faut lancer un gros troll bien gras et qui soit ciblé sur une seule personne. Il faut également que cette personne aie un blog. Plus ce dernier est fréquenté, mieux c’est. Vous lancerez cette attaque sur votre propre blog ou, mieux encore, sur un forum ayant un rapport plus ou moins grand avec l’objet de l’attaque.

Ensuite, c’est la partie la plus difficile: il faut que votre cible aie connaissance de votre texte, mais de façon indirecte et détournée. Ne pas lui mettre un mail, ne pas aller sur son blog; tout votre génie doit consister à faire en sorte que de gentils anges passent votre message jusqu’à votre victime. Si c’est fait à leur insu, comptez-vous 50 points de plus.

Oui, il vous faut faire une stricte comptabilité: 10 points si c’est lancé depuis votre blog, 20 si c’est depuis un forum, 30 si ça part d’un commentaire sur un blog ou forum, dont le sujet était tout autre. Comptez zéro point si vous faites partir le feu hors du web (bar, travail, etc): le but est que tout soit sur le web. Si ça part d’un intranet auquel la cible n’a pas accès ou d’une mailing-list à laquelle la cible n’est pas abonnée, comptez 50 points, mais faites en sorte qu’une copie soit publique sur le web.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à attendre et visiter souvent le blog de la cible. Si la réaction arrive dans les 24 heures, c’est que vous n’avez pas eu une assez bonne tactique, retranchez 20 points. Si c’est dans les 2 jours, c’est encore un peu tôt: retranchez 10 points. Entre 2 et 3 jours, ajoutez-vous 30 points. Puis 20 jusqu’à 5 jours, puis 10 jusqu’à 7 jours. Ne comptez plus aucun point si sa réaction arrive plus d’une semaine après l’attaque: là aussi, c’est preuve que votre tactique était pas bonne. Si la réaction de la cible vous arrive par mail et n’est jamais publiée sur le web: vous avez perdu. De même que s’il n’y a pas de réaction, bien entendu.

Si une (ou plusieures) personne, sur un blog ou un forum, prend publiquement votre défense, vous doublez vos points. Si c’est avec un nom de domaine exprès pour l’occasion (comme www.sauvons-jean-pierre-micel.com), mais que vous n’avez pas réservé vous-même: ajoutez 100 points bonus.

Exemple:

(…) Non, si j’en veux à Jean-Michel Desmonts, c’est pas parce qu’il couche avec sa soeur ou parce qu’il s’amuse à mettre son chien Youki dans le feu. Non. Je sors de ma réserve aujourd’hui car Jean-Michel Desmonts sent mauvais des pieds et des dessous d’bras. Je me devais de ne pas cacher plus longtemps le fait qu’il ne se douche qu’un fois l’an; qu’il est sale, même sur le net. C’est pourquoi je vous invite tous à lui envoyer de l’eau et du savon, afin de l’aider dans cette lourde tâche que sont les ablutions qu’on devrait voir comme quotidiennes. Jean-Michel Desmonts, avenue du général Roubiche 123, (…)

Si vous êtes la cible

Tout d’abord, n’en voulez pas à l’attaquant: c’est humain de jouer et, bonne nouvelle, vous allez vous aussi pouvoir vous compter des points!

Comptez-vous un point par vilain mot dans votre réponse sur votre blog (idiot, crétin, enfoiré, etc). Deux pour les insultes moyennes (con, connard, salaud, etc). Trois points pour les insultes graves (ordure, enculé, etc) et quatre pour les insultes classes (foutriquet, paltoquet, etc; c’est la prime à la culture). Dans tous les cas, n’y mêlez pas la famille de l’attaquant: vous perdriez tous vos points (et pas qu’au jeu).

Si vous pouvez répondre à l’attaque, point par point, dans un billet aussi vengeur que long et pénible à lire; ajoutez-vous 10 points. Si vous connaissiez l’attaquant avant et faites part de votre surprise quant à l’attaque inqualifiable venant d’un ami, ajoutez-vous 15 points. 20 si vous publiez une photo vous montrant les deux ensemble, tous sourires. Enfin, mettez un mot sur dix en MAJUSCULES et ajoutez-vous encore 5 points.

Comptez-vous ensuite 2 points par commentaire de soutien. Et ajoutez dix points si l’attaquant poste un commentaire sur votre blog (quel qu’en soit le ton: rappelons-nous que le fond n’a aucune importance).

Exemple:

(…) C’est l’HUMILIATION SUPRÊME; cette attaque de celui que je croyais être mon ami, Jean-Pierre Micel, est RIDICULE. Ce résidu de fond de modem qui, déjà au collège, s’en prenait à tout le monde; allant jusqu’à voler un plein sac de billes à Michel Simounorette (aujourd’hui décédé; il ne les aura jamais récupérées). C’est bien le plus INCULTE des bloggeurs, habitué de longue date aux forums troubles échangeant des fichiers IMMONDES. Moi qui ai toujours oeuvré pour le RESPECT des droits des animaux, je trouve aujourd’hui que c’est INSULTANT. (…)

Note

Que vous soyez attaquant ou cible, usez et abusez d’anacoluthes, de circonlocutions, d’hyperboles et, surtout, de pléonasmes (aucun point supplémentaire, mais vous les gagnerez en autant de commentaires en plus dans le blog).

Fin du jeu

Prenez tous vos précieux points, recomptez-les et jetez-les avec vos illusions: le simple fait de les avoir comptabilisés vous met hors-jeu. Comment avez-vous pu croire une seconde qu’on pouvait gagner quelque chose avec de tels procédés?

Le cache de Google va aider à garder toutes ces salades pour un bon bout de temps, jetant définitivement l’opprobre sur l’attaquant -dont les méthodes le mette au ban de la blogosphère pour une bonne année-blog (environ 21 jours terrestres)- et la victime -qui ne supporte visiblement pas la critique et s’emporte violemment-

Et si vous n’êtes pas content d’avoir perdu: écrivez un livre de cette histoire!

A propos lolz

1 Commentaire

  1. LudovicD · 22 avril 2005

    Découvert ta proposition chez Flippy – je mettrais bien "MDR" mais je ne parle pas le skyblogue… Excellente idée… Je me demande si je ne vais pas tenter le coup un jour (même si je parviens à cacher ma déception de ne finalement pas marquer de points!)

    Pensée post-liminaire: est-ce vraiment une bonne idée de signer ses commentaires sur une note pareille? Hmmmm…