Prête-moi ta main

Alain Chabat revient avec Charlotte Gainsbourg dans une comédie douce et désopilante.

Fatigué de se voir reprocher son célibat par sa mère et ses soeurs, un quadra tente un plan audacieux pour les faire taire: trouver une fille à marier qui décevra tout le monde in fine. Naturellement, le plan ne se passe pas tout à fait comme prévu, pas plus que le plan B.

Eric Lartigau fait un peu figure de réalisateur en second, tant le film est dominé par Chabat (à l’écran, à l’écriture et à la production). Mais le tout forme un très bon divertissement. À noter : Bernadette Lafont en mère abusive; un régal!

A propos lolz

I