Au nom de tous les leurs

D’où viennent les noms propres de lieux géographiques? Qui décide du nom de telle montagne ou de tel lac? En fait, c’est un peu chaotique. Quelques exemples.

L’océan Pacifique

En 1520, Magellan, explorateur portugais, nomme ainsi l’océan à cause du temps calme rencontré en naviguant dessus. Mais notre héros est tout surpris de trouver un océan vide. Les seuls îlots qu’il approche ne lui permettent pas d’accoster. Du coup, tout son équipage est atteint des maladie alors en vogue dans ce genre de cas: scorbut et béribéri. Ils finissent quand même par arriver aux Philippines, notamment à l’île de Lapulapu. Mais les habitant de cette dernière ne voient pas les européens comme des amis et les attaquent. Magellan lui-même sera tué par une horde de sauvages à moitié nus qui, eux, ne l’étaient pas, pacifique. À noter près de cinq siècle plus tard, l’humour qui se cache dans l’expression Guerre du Pacifique, utilisée lors de la seconde guerre mondiale.

La Vilaine

Du temps des Francs[1], ce fleuve se serait appelé Vicenonia, le nom d’une déesse qui aurait signifié la « Victorieuse » ou la « Combattante ». Au fil de l’histoire, le nom serait devenu Visnogne, Visnègne puis Vislaine avant de devenir, donc, la Vilaine. Quand même, se servir de l’histoire pour expliquer un passage de Victorieuse à Vilaine, faut oser!

Mount Maunganui

Cette montagne de Nouvelle-Zélande a un nom dit pléonasmique. En effet, en Maori, Maunganui signifie Montagne. C’est donc le Mont Montagne! Notons qu’il existe des centaines de cas identiques de par le monde: Mississippi signifie Longue rivière, Gobi signifie grand et sec, etc.

Taumatawhakatangihangakoauauotamateaturipukakapikimaungahoronukupokaiwhenuakitanatahu

Les Néo-Zélandais savent aussi donner des noms plus originaux à leurs collines, hein! Pas facile à dire sans reprendre son souffle, même si on est du coin. Ce nom signifie Le sommet où Tamatea, l’homme aux gros genoux, le grimpeur de montagne, le marcheur invétéré, joua de la flûte à un être cher en Maori. Finalement, le Mont Montagne, c’est pas si mal 🙂

Parc national Kruger

Sis au nord de l’Afrique du sud, ce grand parc national doit son nom à Paul Kruger, qui, en 1896, fît en sorte que le parlement du Transvaal accepta la création de cet espace. Mais ce cher Paul n’a pas fait que ça dans sa vie, il est notamment connu pour avoir été l’un des principaux dirigeants de l’Afrique du sud à résister aux anglais[2]. Nationaliste, inspiré uniquement par les Saintes-Écritures, il a finit sa vie exilé en Suisse où il meurt en 1904. Il est question de rebaptiser le Parc Nelson Mandela.

Notes

[1] Le peuple, pas la monnaie!

[2] Guerres des Boers.

A propos lolz

I