Archives de catégorie : Bonne bouffe

Les goûts des mondes

Si je vous dis qu’un rouleau de printemps n’a pas le même goût à Pekin qu’à Lausanne, vous allez me dire qu’il s’agit là d’une évidence. C’est juste. Mais si je vous dis qu’il en va de même pour les produits de marque?

Il n’y a même pas besoin de partir vers l’empire du milieu: certains produits sont très différents entre pays voisins. Prenez l’ovomaltine: en Suisse, il est écrit en gros dessus Sans sucre cristallisé ajouté. Achetez une boîte d’Ovo en France, cette mention ne figure pas. Et pour cause: le sucre y est le deuxième ingrédient en quantité! Wikipedia en parle sur la page anglaise du produit: Ovaltine. Tant qu’on y est, savez-vous pourquoi dans les pays de langue anglaise on l’appelle Ovaltine? Parce que le type qui a rempli la demande de marque en Angleterre en 1909 a fait une faute[1]. C’est trop con, tiens!

Certains internautes n’ont pas hésité à demander à la source: dis, Monsieur Ferrero, pourquoi le Nutella il a pas le même goût en Allemagne, en Italie ou en France? Sympa, M. Ferrero a répondu: le NUTELLA allemand est différent du NUTELLA français. La composition a été réalisée pour répondre au goût des consommateurs allemands ou français[2]

Les marques s’adaptent aux goûts locaux, n’allez pas croire que c’est désintéressé.

Notes

[1] C’est la version retenue par Wikipedia; j’ai la flemme de creuser.

[2] Chapitre 4

Semaine à Paris

Nous étions la semaine passée à Paris, avec un hôtel dans le Xe arrondissement, près du passage Brady. Excellent choix de quartier pour qui aime la gastronomie Indo-Pakistanaise. On s’est régalé tous les soirs!

On trouve aussi dans le quartier des confiseries indiennes; diabétiques: passez votre chemin!

Chocolat à l’ancienne

On a pas toujours le temps d’aller chez un bon chocolatier[1] chercher quelques grammes de douceur. Fort heureusement, il est une entreprise en Suisse qui fait un très bon chocolat industriel: Villars. Ils ont notamment une série de Chocolat à l’ancienne composée de trois plaques de 50g: chocolat au lait, lait bricelet et noir qui sont élaborées à partir d’une ancienne et authentique recette des Maîtres Chocolatier suisses de Villars. Miam. Et on trouve une bonne partie de leur gamme à la COOP, notamment le chocolat à l’ancienne au lait.

Et chez Villars, ils choisissent puis torréfient les fèves de cacao, alors que la plupart des fabricants de chocolat partent d’une base de chocolat déjà solide. Comme je dis souvent: y’a qu’avec les pros qu’c’est net.

Chocolat Villars

Notes

[1] Par exemple chez Walder, à Neuchâtel

2008, année de la bonne bouffe

En toute humilité, je décrète, moi tout seul dans mon coin, 2008, année de la bonne bouffe. J’essaierai une à deux fois par mois, de présenter un produit, un magasin, un resto ou que sais-je. J’ai ajouté aussi quelques liens à droite.

Et je commence petit[1] pour vous parler d’un grand[2]: l’Étivaz.

Il s’agit d’un fromage à pâte dure, au lait cru, fabriqué en été dans les alpages et qui a reçu son AOC[3] en 2000. Fabriqué artisanalement, selon un cahier des charges très strict, il enchante régulièrement mon palais.

Notes

[1] Par la taille du billet.

[2] Par les qualités gustatives.

[3] Appellation d’origine contrôlée, voir le site AOC-IGP