Archives de catégorie : Informatique

Des OS, des applications, des langages; j’en passe et des meilleurs.

Transferts, synchronisations et sauvegardes du dimanche

Quand on est informaticien et qu’on a compagne et enfants, tous utilisateurs de nombreux joujoux informatique, la place de chef IT1)technologie de l’information, tout ce qui concerne l’informatique, quoi. familial nous échoit.

Je fais sans doute plus attention à tout cela que certains responsables IT au sein de PME. Voici un de mes secrets: la mission du dimanche soir:

Ma compagne et moi avons chacun un ordinateur, un téléphone et une tablette. Chacun des enfants a une tablette. Les films et photos de famille doivent aller dans les deux ordinateurs et dans les quatre tablettes (automatiquement, uniquement les fichiers es 3 derniers mois). Les téléphones et tablettes doivent être sauvegardés dans les ordinateurs. Les ordinateurs doivent être sauvegardés vers un disque externe. Il faut donc faire certaines tâches dans un certain ordre.

  1. Transfert de toutes les photos (appareils photos, téléphones, etc) vers mon ordinateur et celui de madame.
  2. Synchronisation et sauvegarde des téléphones et tablettes vers les ordinateurs2)tout ce qui est à madame sur le sien, le reste sur le mien.
  3. Sauvegarde des deux ordinateurs vers un disque réseau.

À la fin, on a donc toutes les données à au moins deux endroits et tout le monde peut voir les photos du week-end sur sa tablette.

Notes   [ + ]

1. technologie de l’information, tout ce qui concerne l’informatique, quoi.
2. tout ce qui est à madame sur le sien, le reste sur le mien

Mon premier bot pour telegram

Vous connaissez telegram? C’est un peu comme WhatsApp mais avec plus d’avantages et moins d’inconvénients.

Parmi les avantages, le fait qu’une API permet aux programmeurs de faire des robots. J’en ai donc fait un et vous invite à l’utiliser:

@Dictonbot

Il permet de recevoir le dicton du jour une fois, comme ça, pour voir, ou alors de s’abonner pour recevoir chaque jour le dicton du jour à midi.

Il permet aussi de recevoir un petit mp3, contenant le dicton du jour dit pas un authentique robot 😀

Récup ancien ordi pour en faire un media center

J’ai un ancien Mac Mini et j’ai décidé de le mettre au salon. Un simple câble DVI-HDMI et le tour est joué. Je m’en suis ensuite servi comme lecteur DVD. Quelle misère! Oui, car on peut faire beaucoup plus. Petite présentation.

Choix du logiciel

J’ai testé plusieurs choix pour, assez rapidement, m’arrêter sur XBMC. C’est un logiciel Open Source[1] et il permet notamment de:

  • Regarder les vidéos qui sont dans l’ordi
  • Écouter les fichiers audio qui sont dans l’ordi
  • Regarder les photos qui sont dans l’ordi
  • Regarder des vidéos qui sont sur le web (avec, par exemple, des plugins pour YouTube et DailyMotion)
  • Écouter de l’audio depuis le web (radios, podcast, etc)
  • Regarder des photos qui sont sur le web (Avec, là aussi, des plugins pour certains sites de photos)
  • Regarder la télé et gérer son enregistreur DVR (ayant la télé et l’enregistreur par ailleurs, je n’ai pas du tout testé)
  • Regarder des DVD (à condition que l’ordi ait un lecteur, bien entendu)
  • Regarder des DVD sans disque (Images disques ISO, etc)

Et surtout, surtout, il permet de se servir de son smartphone et de sa tablette (iOS & android) comme télécommande[2]!

Enfin, XBMC existe pour Mac, Windows et Linux. Donc quelque soit le système de l’ordinateur à recycler, pas de problème. Il est même installable sur les petites boxes android, sur Apple TV et sur Rasberry Pi.

Utilisation

La classe. Une tablette ou un smartphone en main, hop, hop, dans les menus. On peut soit:

  • Utiliser le mode télécommande de l’app XBMC et on pilote ainsi ce qu’on voit à l’écran
  • ou alors faire des recherches directement sur le mobile/tablette et ensuite voir le résultat sur la TV

Par exemple, on peut utiliser le plugin YouTube pour chercher des vidéos. Et une fois une vidéo regardée, un petit vu s’affiche sur la vignette. On sait toujours ce qu’on a déjà vu.

Il est ainsi possible de voir sur sa télé une quantité de choses autrefois réservées à l’ordinateur: podcasts, YouTube, DailyMotion, etc. De plus, une floppée de plugins servent à facilité l’accès à certaines données. Par exemple, un plugin TV5Monde permet d’avoir accès aux nombreuses vidéos disponibles sur leur site.

Épilogue

Je dois encore ma familiariser avec l’outil mais les possibilités sont nombreuses et il n’est pas très compliqué d’y accéder.

J’ai ainsi pu me faire toute la série de l’excellente chronique d’AlloCiné, Faux raccords[3].

Notes

[1] Sous licence GPL

[2] En passant par le réseau WiFi

[3] Les 60 derniers via le flux dispo chez Apple, les plus anciens via YouTube

L’adresse email des enfants

Depuis leur naissance, nos enfants ont chacun leur adresse email. Mais une adresse un peu spéciale puisqu’elle est lue par les parents.

Depuis ce noël, la grande -presque 4 ans- a son propre ordi (l’un de nos anciens portables). Et du coup, il faut lui faire un accès sur son mail mais que les parents continuent à recevoir des copies. Voici comment c’est fait:

  1. J’ai créé par enfant un compte sur le serveur (Ex: micheline)
  2. Ce compte correspond à une adresse email (Ex: micheline@domaine.ch)
  3. Ce compte n’est en fait qu’un alias qui reroute les mails reçus vers:
    1. L’adresse email des parents
    2. Un compte interne (Ex: micheline_xyz)
  4. Et c’est ce dernier compte qui est interrogé par l’ordi de ma chère fille.

Ajoutons que le vrai compte (micheline_xyz@domaine.ch) n’est pas une adresse email routée (Elle n’est pas dans la liste des adresses autorisées pour le domaine).

Du coup:

  • Les parents voient les copies des mails (Contrôle contenu[1] & avertissement qu’un message est arrivé)
  • L’adresse interne, qui ne serait pas distribuée aux parents, n’est pas atteignable de l’extérieur.

J’ajoute que le compte est lu en POP3 mais sans effacer les mails, cela me permet de garder ces mails sur le serveur (Backups, etc) afin, si possible, des les garder jusqu’à leur majorité. On a donc un système assez sûr et sécurisé; le but étant de leur permettre d’échanger des mails tout en ayant un filtre via les parents et un archivage.

Notes

[1] À 4 ans, on est loin de l’intrusion dans la vie privée!

Migration

Je suis passé de 2 PC Linux / 1 Mac à deux Macs / 1 PC Linux. Une migration assez originale et bien réussie. Si certains logiciels ne posent pas de problèmes (passer de Firefox à… Firefox!), d’autres sont plus compliquées. Mais j’ai même pu récupérer mes scripts bash, mes années de mails reçus/envoyés et la disponibilité de VirtualBox me permet d’avoir toujours une machine Linux dans mon Mac.

Il y a quand même des logiciels que j’ai dû abandonner pour d’autres. Le lecteur RSS par exemple : adieu Liferea sur Linux, bonjour Vienna sur Mac. Vienna est un logiciel libre et contient à peu près tout ce que j’utilisais dans Liferea. Il manque juste le filtrage des fils RSS, mais comme la source d’un fil peut être un fichier local, il est assez simple d’utiliser wget pour prendre le fil, le traiter avec bash puis de le sortir dans un fichier que Vienna pourra ouvrir. Un outil pour chaque tâche. Sinon, certaines commandes Unix sont en version BSD dans le Mac au lieu des versions GNU dans Linux. Pas de quoi fouetter un chat, mais quelques habitudes à revoir (Par exemple, ps auxf retourne une erreur à cause du f, faut que je me le mette en tête!). Reste à installer quelques trucs comme ClamxAV, ffmpeg et trouver quelques outils manquants (meld, tomboy, pdf shuffler ou verbiste). Enfin, X-Plane9, le simulateur de vol, est bien à l’aise avec la 9400M, ce qui permet de jolis voyages autour du monde.

Cerise sur le gâteau, le Mac fait moins de bruit que le barebone Shuttle et on peut le mettre en sommeil 🙂 Content.

Un nouveau petit cube

Un peu plus de trois ans après mon achat d’un cube Shuttle[1], j’en ai acheté un nouveau, un SG33G5, avec un nouveau processeur, un Core 2 Quad, et 4x plus de RAM, soit 4Go. Comme c’est un processeur 64bit, j’ai pu installer un noyau et quelques bibliothèques 64bit. Pas envie de tout réinstaller mon ordi avec une debian 100% 64bit[2] surtout que j’ai gardé les mêmes deux disques durs et le lecteur/graveur optique.

Me voilà donc à la tête de bien plus de puissance; je me réjouis déjà de voir ce que je peux en faire 🙂

Dans le mouvement, j’ai abandonné ma carte graphique dual heads matrox g550 car la vidéo intégrée au nouveau cube (Intel GMA 3100) a deux sorties: une VGA et une HDMI, avec adaptateur DVI. J’ai donc juste dû chercher un peu avant de voir qu’il fallait me débarrasser de Xinerama et faire un écran virtuel au niveau de Xorg.

Notes

[1] Voir mon précédent billet, Un p’tit cube….

[2] Et faut dire que certains trucs, genre flashplayer, n’existent pas en 64bit.

Geany

On est toujours à la recherche d’un bon outil. Pour l’édition de code, j’utilise emacs et parfois nano en console (locale/distante) depuis longtemps et en suis assez satisfait. Mais côté outils graphiques, après avoir tâté emacs, gedit et scite[1], je m’étais fait à voir les fonctionnalités éparpillées et utilisais tantôt l’un, tantôt l’autre.

Et là, dernièrement, j’ai découvert Geany. Il a vraiment le meilleur mix de fonctionnalités, pour ma petite personne. Adopté!

Voir aussi: Geany and GTK

Notes

[1] Plus les quelques-uns testés juste 3 minutes et désinstallés aussitôt.

Ces robots qui ressentent les émotions humaines

Quel titre stupide, n’est-il pas? On dirait qu’il a été pondu par un robot.

Ainsi donc, pour des chercheurs, les robots tendent à pouvoir ressentir les émotions comme les humains.

Ne serait-ce pas, par hasard, dû au fait que de plus en plus d’humains ne voient plus les nuances? Avec des vrais gens qui ne résonnent plus qu’en termes de gentil/méchant, avec/contre, intelligent/con, socialisme/ultra-libéralisme ou encore gros/maigre, pas étonnant qu’on se sente des affinités avec les robots qui vivent dans un monde rempli de 0/1.

Wawaoum!

Résultat speedtest Ma nouvelle connexion 10Mbit tient ses promesses (enfin, après que j’aie pensé à virer la limite à 5Mbit que j’avais mis comme maximum au bandwidth managment de mon routeur 🙂 )

Je ne l’ai pas prise pour frimer mais parce qu’avant, je payais 75.- par mois pour 5Mbit. Et là c’est passé à 65.- par mois pour le double![1] Mais que faire avec 10Mbit/sec?

Notes

[1] Toujours chez CableCom.

Lol est certifié

Voilà bien longtemps que je n’avais plus passé un examen! Répété la nuit, révisé le week-end et finalement passé la certification Zend PHP ce mardi à Lausanne. J’ajouterai que je l’ai passé assez facilement; les questions pièges du livre d’exercice ne figurent pas à l’examen réel[1]. Quelques questions avaient manifestement été mal traduites de l’anglais vers le français, il a fallu quelquefois traduire la question vers l’anglais avant d’en cerner le sens. Mais ce ne sont là que quelques points de détail. En plus, il faisait beau 🙂

Je ne suis pas un grand fans de ces trucs, mais quand l’employeur le propose, c’est pas de refus. Au passage me voici bomardé Engineer, mwuarf!

Notes

[1] J’ai quand même passé 10 secondes à lire chaque question à haute voix en traquant le piège!

Super Jmyconnaiàmort

Il arrive parfois, pour celles et ceux dont le métier est l’informatique, de discuter avec une personne qui ne vous connaît pas et qui, sous prétexte qu’il a réussi un jour à brancher une souris ou modifier correctement une préférence dans Word, se prend à vous apprendre votre métier. Un peu comme si l’on arrivait devant devant un chirurgien et que l’on lui disait comment faire une opération qu’on a vu la semaine dernière dans une série télé. Et il le dit sans aucune méchanceté car, depuis qu’il réussi un jour à mettre un sparadrap, il a la certitude d’avoir la science infuse dans le domaine. Et si, en plus, il est livreur pour une pharmacie, alors il n’est plus question de remettre cette personne à sa place parce qu’elle est certaine d’y être déjà et que c’est vous, avec vos 10 ans de pratique de chirurgie viscérale, qui n’êtes pas à la vôtre.

Voilà Super Jmyconnaiàmort, le super-héros auto-proclamé, élevé au Jmelapète®

Mon attitude se scinde alors en deux phases: je répète d’abord mon point de vue, le plus calmement du monde, avec quelques arguments ainsi que quelques mots clé du domaine dont il est question. Si mon interlocuteur se borne à maintenir sa version, sans le moindre argument et sans rebondir sur mes mots clé, je n’insiste plus. Je ne suis ni là pour montrer du doigt les incultes, ni pour parfaire leurs connaissances techniques.

Voilà plusieurs années que je connais quelques garagistes et carrossiers : ils ont le même problème. Mais, par contre, un mécanicien sur machines, un expert-comptable ou un infographiste n’ont pas à goûter aux joies de ce genre d’expériences. Je me demande bien pourquoi 🙂

PS: Oui, j’ai odieusement pompé sur Larcenet pour le titre de ce billet. Gloire lui soit rendue au centuple sous la forme de Google PageRanking: meilleur dessinateur d’éléphants de tous les temps